AMÉLIOREZ VOTRE GOLF ET FAITES-LE DE LA BONNE FAÇON CETTE FOIS-CI!

Tout le monde joue au golf, ou presque. Que vous soyez un véritable adepte, un golfeur social ou bien celui qu’on traine de force au terrain pour jouer une partie avec des clients, vous avez un objectif commun : devenir meilleur. De façon générale, pour s’améliorer, il faudrait avoir les trois éléments suivants :

 

  • Un équipement adapté : Pas nécessairement ce qui est sorti cette année, mais pas non plus ce que votre partenaire de jeu qui frappe la balle 60 verges plus loin que vous vous a recommandé. Jouez avec des bâtons et des balles qui conviennent à votre jeu.

 

  • Un bon instructeur : Les instructeurs ne sont pas seulement là pour vous aider lorsque vous n’êtes plus du tout capable de frapper la balle. En les voyant sur une base +/- régulière plutôt que lorsque vous êtes en mode ‘’panique’’, vous allez avoir plus de facilité à conserver un bon calibre, mais vous allez surtout avoir une chance de réellement vous améliorer.

 

  • Du temps : IL FAUT PRATIQUER. Il faut aussi le faire de la bonne façon et souvent.

 

Toutefois, selon le type de golfeur que vous êtes, je comprends que vous n’êtes pas tous prêts à investir temps et argent pour vous améliorer. Ce n’est pas tout le monde qui aspire à gagner un championnat du club, mais je suis certaine qu’impressionner vos partenaires de jeu lors d’une partie ‘’amicale’’ ne vous déplairait pas. C’est à ce moment là que j’interviens!

 

Même si vous ne ressentez pas de douleur en ce moment, votre corps n'a peut-être pas la mobilité, la flexibilité, la coordination et/ou la force pour vous élancer correctement. Donc, avant d'investir beaucoup de temps (que vous n’avez peut-être pas) au champ de pratique et beaucoup d'argent sur des leçons de golf ou de l’équipement, vous devriez vous assurer que votre corps PEUT exécuter ce que votre instructeur vous demande de faire. En tant que physiothérapeute certifiée niveau 2 par le Titleist Performance Institute, j’ai les outils nécessaires pour identifier les limitations physiques qui vous empêchent de vous élancer adéquatement. J’aide également à prévenir les blessures qui peuvent découler de certains défauts techniques dans votre élan. En tant que golfeuse professionnelle, je comprends aussi très bien l’élan de golf et cela me permet d’être encore plus efficace dans mes traitements en identifiant l’impact direct de vos limitations et blessures sur votre élan.

 

Alors cette année, peu importe le type de golfeur que vous êtes, mettez toutes vos chances de votre côté et commencez la saison par une évaluation physique spécifique au golf corrélée avec l’analyse de votre élan. Cette étape n’est pas pour que vous passiez encore plus de temps à travailler sur votre golf si ce n’est pas ce que vous désirez. Elle vous permet plutôt d’être plus efficace dans votre entraînement. Si vous avez le bon équipement, mais que, par exemple, vous manquez de rotation au niveau de la colonne dans votre élan arrière, le meilleur instructeur (au monde!) ne sera pas capable de vous faire placer le bâton au bon endroit sans qu’il n’y ait de compensations physiques.

 

Je ne suis pas enseignante de golf, mais avec ma maîtrise en physiothérapie, mes certifications du TPI et mon expérience de golfeuse de compétition, votre élan m’en dit autant sur votre corps que vos limitations/blessures m’en disent sur votre élan.

 

Si vous avez des questions sur ce sujet ou pour toute autre information, n’hésitez pas à venir me rencontrer à la Clinique de médecine sportive du MAA, au troisième étage. Je crois aussi que les professionnels de la santé, les fitness coaches et les coaches de golf doivent travailler ensemble pour vous permettre d’atteindre votre plein potentiel. Il me fera donc plaisir de collaborer avec eux s’ils le désirent.

 

Pour plus information ou pour un rendez-vous :

(514) 845-2233, poste 234

cliniquemaa@clubsportifmaa.com

Author: Laurence Mignault, Physiothérapeute, Professionnelle médicale certifiée du TPI (niveau 2), Golfeuse professionnelle

« Retour