EXPOSITION SOLO PAR WENDY FEE : SANCTUAIRE

Rejoignez-nous pour une exposition solo des œuvres d’art intitulée "SANCTUAIRE : Ce doit être ici", par l’artiste, Wendy Fee au MAA du 1er au 31 octobre 2018.

Vous êtes invités à rencontrer l’artiste lors de son vernissage jeudi le 4 octobre 2018 de 17h30 à 20h00.

Pour plus d'information, communiquez avec l'artiste à art@wendyfee.com ou visitez son site web à wendyfeestudio.art


À PROPOS DE L'EXPOSITION

Par définition, un sanctuaire est un emplacement réel servant de refuge sécuritaire. Or, un sanctuaire peut également représenter une combinaison de sentiments et de lieux, réels ou imaginaires, appelés « lieux de ressourcement », où chaque âme trouve la sérénité ou l’évasion qu’elle recherche.

C’est dans ce concept que s’inscrit la nouvelle collection de Wendy Fee. L’artiste, qui vit sur un bateau pendant plusieurs mois à la fois, continue d’y puiser son inspiration. C’est en 2015 qu’elle a pu localiser pour la première fois son sanctuaire imaginaire sur une carte : les eaux turquoise des Bahamas. Depuis, elle et son mari y sont retournés plusieurs fois.


À PROPOS DE WENDY FEE : ARTISTE AQUA MÉDIA

Une des plus grandes motivations pour un artiste réside dans le désir de créer, de s’exprimer et de capter la pureté de l’émotion attribuée à une idée, à un endroit ou à un moment. Les œuvres artistiques vives et dynamiques de Wendy Fee sont l’expression de ses réactions face aux éléments naturels de son environnement en mutation constante, qui l’inspirent à la maison comme en voyage.

En se basant sur les recherches actuelles de neuroscientifiques, Wendy cherche constamment à communiquer le pouvoir réparateur de la nature pour reconstruire et guérir les cerveaux fatigués. De plus, elle se retrouve dans les paroles de Richard Fernandes, ancien accompagnateur à la haute direction de Google, lorsqu’il parle de la nécessité d’avoir une « boussole Internet » et d’assurer un équilibre entre les capacités technologiques et la qualité de vie hors ligne.

Wendy aborde chaque nouvelle toile de façon très spontanée, une imagination sans contrainte et beaucoup d’incertitude. En explorant l’environnement de façon abstraite, elle cherche à déconstruire jusqu’à ce que la signification change; le spectateur est alors invité à laisser aller son imagination.

« Retour